L’une des suggestions les plus courantes comme boisson tonifiante et saine est souvent le thé vert. Tant d’éloges de ses avantages nutritionnels, pourquoi est-il supérieur au café ? et quels sont ses bienfaits ? [su_quote]Le thé vert est la deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau, et il est cultivé dans au moins 30 pays [/su_quote]

Le thé vert riche en antioxydants puissants

La feuille de thé ne totalise pas moins de 350 constituants (dont des vitamines C, A, B, E et K). Elle renferme surtout une classe d’ antioxydants , les  catéchines , aux nombreux effets bénéfiques sur la santé. Ces antioxydants puissants aident à lutter contre les radicaux libres qui sont néfastes pour le corps. On a tellement parlé du thé vert que de nombreux groupes de chercheurs avaient des questions auxquelles ils souhaitaient des réponses. Toutes les études menées sur le sujet sont unanimes et ont confirmé des effets positifs réels et mesurables sur la santé sur de nombreux aspects. Ces études ont montré qu’une consommation régulière de thé vert engendrait une amélioration des fonctions cognitive, et une meilleure composition de poids et permet d’aider à lutter contre des problèmes de résistance à l’insuline et cardio-vasculaires. [su_spoiler title=”Résistance à l’insuline ?” style=”fancy” icon=”chevron”]La résistance à l’insuline signifie que les cellules ne répondent pas bien à l’hormone insuline. Cela provoque des niveaux plus élevés d’insuline, des niveaux plus élevés de sucre dans le sang et peut conduire au diabète de type 2 et à d’autres problèmes de santé.[/su_spoiler]

Un “booster” plus sain que le café

Alors que beaucoup ne peuvent pas abandonner leur affinité avec le café, le thé vert est de loin l’option la plus saine et la plus impressionnante. Le thé vert a moins de caféine que ce que l’on peut trouver dans le café, mais il fonctionne de la même façon, car il aide à bloquer un neurotransmetteur qui permet au cerveau d’être plus fonctionnel. Il aide à augmenter le fonctionnement des neurones qui permettent le processus de pensée et la fonction cognitive globale. Il permet à la personne de se sentir plus consciente et éveillée tout en permettant la formation de nouvelles idées à former et à articuler. Un des gros points noir du café, c’est qu’il peut être trop fort et trop stimulant pour ceux qui sont sensibles à ce niveau de caféine. Beaucoup de ceux qui se sont converti à boire du café au thé disent qu’ils se sentent moins nerveux et dorment même mieux. Il est également important de noter que boire du thé sans lait est recommandé car le lait peut diminuer la quantité d’antioxydants fournis par le thé frais.

Un allié pour lutter contre le surpoids

Il y a aussi des composants de combustion des graisses dans le thé qui en font une aide précieuse pour ceux qui essaient de perdre du poids ou d’obtenir une meilleure forme physique. Les catéchines possèdent la propriété d’augmenter les dépenses énergétiques et de favoriser l’utilisation des graisses  comme source d’énergie au lieu de stocker inutilement dans notre corps.

Une aide contre problèmes cardio-vasculaires

Une méta-analyse combinant les résultats de 10 études prospectives et de 7 études cas-témoins a montré que la consommation de 3 tasses de thé par jour était associée à une réduction de 11% du risque d’infarctus du myocarde (Peters et coll. Journal of the American Medical Association. 2002). Attention cependant à ne pas en abuser car une quantité trop importante de thé pourrait avoir l’effet inverse.

Le diabète et combattre l’insulinorésistance

Des recherches très récentes du Professeur Anne Marie ROUSSEL de l’Université Joseph FOURIER de Grenoble montrent que la consommation de thé riche en catéchines participer à l’amélioration de la santé des personnes souffrant de diabète de type 2. Boire du thé vert est un moyen d’améliorer significativement la sensibilité à l’insuline, la tolérance au glucose et diminue l’incidence du diabète. Chez les personnes qui ont une glycémie élevée, le thé vert abaisse le taux de sucre sanguin de 1,48mg/dL (IC 95%: -2.57, -0,40mg/dL) en moyenne. Par contre, la consommation de thé ou d’extrait ne cause pas d’hypoglycémie. Le thé vert favorise donc une réduction sécuritaire, mais significative, du taux de sucre chez ceux qui en ont besoin. Je recommande aussi l’utilisation du  sucre de coco très intéressant pour son index glycémique très faible ( voir notre article ).

Combien de tasses par jour ?

La dose la plus efficace, en termes de principes actifs, se situe entre 437,3 et 670,7mg de catéchines par jour . La variété des thés verts et des taux catéchines entre chaque récolte fait qu’il est difficile de recommander un nombre exact de tasses de thé pour obtenir une efficacité optimale. Ainsi, avec certains thés de moins bonne qualité, la dose est très difficile à obtenir alors qu’avec d’autres, une tasse pourrait fournir la quantité requise. En moyenne, 3 tasses de thé vert par jour fournissent une quantité suffisante de principes actifs.  Sachez aussi que les principes actifs du thé, les polyphénols en l’occurrence, sont stables, vous pouvez donc toujours emmener avec vous un thermos au travail, les qualités nutritionnelles ne disparaîtront pas dans la journée. Et contrairement à certaines idées reçues, le thé n’entraîne pas d’anémie !

Et les alcaloïdes dans tout ça ? J’ai entendu que dire le thé pouvait être mauvais…

Comme je le dit souvent “C’est la dose qui fait le poison” alors soyez raisonnable ! Si je devais ironiser je dirais que boire 10 litres d’eau dans la journée aussi est dangereux pour la santé (hyperhydratation, risque de confusion mentale, somnolence, désorientation et convulsions), et pourtant ce n’est que de l’eau… 

Le Thé vert est 2 fois plus faible en théine que le thé noir, et les alcaloïde du thé sont bien moins important que ceux du café. De plus j’ajouterais que les tanins contenus dans le thé se lient à la caféine (la captent), ralentissent et prolongent sa libération dans le sang sur une durée pouvant aller de six à huit heures et de manière uniforme, contrairement à la caféine du café (qui ne contient pas des tanins) qui sera libérée rapidement, produisant un pic d’intensité, qui retombe aussitôt, sur une durée de deux à trois heures. Le thé évite donc ce mauvais pic délétère pour notre coeur que l’on fait subir à notre organisme avec le café. 

Alors tout le monde peut en boire ?

Et bien à vrai dire non, chaque personne et chaque cas médical reste unique. La naturopathie a justement pour but d’accompagner la personne dans toutes ses exceptions et ses spécificité. Cet article que j’ai écrit se veut valable pour la plus part du monde mais il est vrai que certaines personnes devrait surveiller leur consommation de thé :

  • Les personnes atteintes de troubles cardiovasculaires ; de l’hypertension artérielle.
  • Les personnes souffrant de l’insomnie ; d’anxiété.
  • En présence d’une ostéoporose : la caféine augmente l’élimination du calcium et magnésium dans les urines. 
  • A proscrire le thé chez les personnes souffrant de lithiases urinaies d’oxalates en raison de sa teneur élevée en acide oxalique
  • Chez la femme enceinte ou la femme qui allaite, l’apport en caféine ne doit pas pas atteindre les 200 mg par jour ; le caféine traverse le placenta vers le fœtus, et on le détecte dans le lait maternel.  Une consommation soutenue supérieure à 200 mg de caféine par jour est associée à une augmentation de taux de fausses couches et de nouveau-nés de faible poids à la naissance.
  • Chez les enfants une dose maximale journalière acceptable de caféine est de l’ordre de 2,5 mg/k/jour ; soit 45 mg/j entre 5 et 6 ans, et 60 mg/j entre 7 et 98 ans et enfin, 85 mg/j entre 9 et 12 ans.