Bien que seulement une dizaine de groupes internationaux possèdent le monopole de l’industrie agroalimentaire, le seul décideur reste le consommateur. Plus un produit est acheté, plus il sera commercialisé en grande quantité ; moins un produit rapportera d’argent, et plus il aura de chance d’être exclu du marché. Si nous faisons attention aux produits que nous achetons, les produits chimiques et trop industriels n’auront plus leur place. C’est une prise de conscience collective qui doit avoir lieu.