Boire suffisamment d’eau au cours de la journée est indispensable pour notre corps mais savons-nous comment et quand il convient de le faire ?

Pourquoi est-ce si important de boire ?

Vous avez certainement déjà entendu qu’un homme pouvait survivre plusieurs jours sans manger mais qu’il était impossible de survivre sans eau pendant plus de trois jours. L’eau c’est la vie : un fœtus de six semaines se compose de 97% d’eau, un nouveau-né en contient entre 75 et 80%. Pour un adulte, 60 et 70% de notre corps est constitué d’eau. Les fluides occupent quasiment tous les espaces de notre corps, autant à l’intérieur des cellules qu’à l’extérieur. Un apport suffisant d’eau quotidien est indispensable pour permettre à notre corps de :

  • Maintenir sa température normale de fonctionnement
  • Se détoxifier en évacuant les résidus métaboliques par nos urines et notre transpiration
  • Réguler le taux de sucre dans le sang
  • Assurer le bon fonctionnement de notre cerveau
  • Garantir une bonne lubrification de nos muscles
  • Fluidifier notre sang et notre lymphe

Quelle quantité d’eau boire dans la journée ?

Le renouvellement cellulaire, notre transpiration, et le fait que nous urinions et même notre respiration nous fait perdre plus de 2 litres par jour. Un adulte à besoin d’environ 35 à 40 ml d’eau par kilos de poids corporel par jour. Pour les bébés ces besoins sont trois fois plus grand avec 120 ml d’eau par kilo par jour. Prenons l’exemple d’une personne de 60 kilos cela porte donc les besoins en eau entre 2,1 et 2,4 litres. Cela peut vous sembler beaucoup mais il faut prendre en compte qu’une alimentation équilibrée (et donc riche en légumes) nous apporte 500 à 800 ml d’eau.  Ainsi dans notre exemple sur les 2400 ml de besoin en eau si on retire 800 ml d’eau apportée par l’alimentation, cela fait un reste à boire de 1,6L. En moyenne nous considérons donc qu’il est nécessaire de boire entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour, bien sûr cela reste une indication approximative qui doit être ajustée en fonction de l’alimentation. Les sportifs auront besoin de boire plus d’eau afin de compenser la perte importante d’eau du fait de la transpiration (qui joue un rôle de thermorégulateur pour refroidir notre organisme pendant l’effort). Il sera préférable de boire avant et pendant l’effort, par petites gorgées de 10 à 20 ml au moins deux heures avant l’activité physique. Cela évitera aussi les crampes et tendinites. Sachez aussi qu’il ne faut pas forcément attendre d’avoir soif pour boire de l’eau car, si le corps réclame, c’est que l’on se trouve déjà en état de déshydratation.

Quelle eau boire ?

Les personnes souffrant d’hypertension doivent éviter les eaux minérales, qui contiennent de fortes proportions de sels minéraux, comme du sodium. Celles qui ont des problèmes rénaux doivent également éviter d’en consommer. En effet, boire de l’eau concentrée en minéraux impose un effort accru aux reins. La teneur en sels minéraux est indiquée sur l’étiquette des eaux en bouteilles. Les gens aux prises avec le reflux gastro-œsophagien et qui désirent boire de l’eau minérale devraient la choisir plate et non gazeuse. Il vaut mieux, pour ces personnes, éviter toute source de gaz ou d’air supplémentaire. De plus une eau trop riche en minéraux réduit fortement son rôle de purification de nos cellules. L’eau circulant dans notre organisme ne peut éliminer les déchets métaboliques que si il y a une différence de concentration de minéraux entre elle et les organes à nettoyer. De manière générale et sauf contre-indication médicale, je vous recommande ces eaux faiblement minéralisées :

  • Mont Roucous (18 mg/l)
  • Montcalm (20 mg/l)
  • Mont Doré (27 mg/l)
  • Montagnes d’Arrée (36 mg/l)
  • Volvic (109 mg/l)
  • Cristalline (185 mg/l)

Quand doit-on et ne doit-on pas boire ?

Le verre d’eau au réveil le matin

Oui il est bon de boire un verre d’eau le matin peu de temps après le réveil (idéalement après être allé uriner). Durant la nuit, notre corps se déshydrate. Il faut donc le réhydrater en buvant au minimum un grand verre d’eau. De plus, durant la nuit, notre organisme sécrète une hormone antidiurétique qui favorise la rétention d’eau. En buvant votre verre d’eau, vous allez éviter une sécrétion trop importante de cette hormone et empêcher une rétention d’eau plus importante au cours de la journée. Le fait de boire un verre d’eau le matin est également la solution radicale pour nettoyer toutes les toxines que notre corps à fabriqué la nuit et remettre doucement la machine en digestive en route. Attention à ne pas boire une eau froide ! Veillez à boire une eau tempérée !

Pourquoi ne faut’il jamais trop boire pendant vos repas ?

J’ai pour habitude de prendre cette image : imaginez boire le jus d’un citron entier ou de vinaigre pur … vous allez le sentir passer… imaginez maintenant si je vous propose de boire la même quantité de citron ou de vinaigre mais diluée dans 1L d’eau, en toute logique cela sera moins désagréable et vous vous en sentez plus capable. Et bien pour vos aliments c’est exactement pareil ! Boire trop d’eau à table est le meilleur moyen de rendre votre digestion laborieuse. Vos sucs digestifs qui ont pour rôle de décomposer chimiquement vos aliments afin de permettre à votre organisme de les assimiler ne seront pas efficaces si ils sont noyés dans des grands quantité d’eau. Le risque est donc de ne pas “exploiter” au mieux les apports nutritifs de votre alimentation, et en plus votre digestion sera beaucoup plus longue ce qui conduira à une sensation de ballonnement et de lourdeur en fin de repas. Il est donc recommandé de boire entre les repas et très peu à table (pas plus d’1 ou 2 verres). Si vous avez du mal à perdre l’habitude de boire à table alors essayer au moins de fuir l’eau glacée ou gazeuse. Favorisez l’eau chaude (comme une infusion) qui elle en revanche aidera votre digestion. En revanche boire un grand verre d’eau 20 à 30 minutes AVANT le repas peux vous aider à manger moins. L’apport de cette quantité d’eau avant le repas ne pénalisera pas votre digestion et trompera votre cerveau en lui faisant croire que vous lui donnez à manger. En plus cela préparera votre système digestif à recevoir un nouveau bol alimentaire.