La constipation est une pathologie qui affecte de plus en plus de personnes à cause du style de vie et de la mauvaise alimentation que l’on adopte, notamment dans les grandes villes d’Occident.

L’évacuation déséquilibrée de l’intestin peut générer des conséquences douloureuses, comme par exemple :

  • La sensation de lourdeur
  • Les gonflements 
  • Les maux de tête
  • Les flatulences
  • Les hémorroïdes
  • Les diverticules
  • Les douleurs lorsqu’on va aux toilettes

Marchez

Mettre un pied devant l’autre ça aide quand on souffre de constipation. Surtout lorsque l’on avance à un bon rythme, puisque le mouvement régulier et intense permet d’activer le “réflexe d’exonération” autrement dit la vidange intestinale. Pour cela rien de tel que de faire une promenade digestive d’au moins 30 minutes avant ou après le repas. Cette promenade stimulera le fonctionnement des muscles abdominaux qui favorisent les contractions au niveau du tube digestif.

Massez-vous

Pour favoriser l’expulsion des selles, et pétrissez l’ensemble du ventre avec la pulpe des deux mains pendant 2 ou 3 min. Puis massez le ventre pendant au moins 2 minutes dans le sens des aiguilles d’une montre (le sens est très important!) en appuyant un peu fermement. Ce massage, qui peut être un peu douloureux au début, soulage en général rapidement, notamment en en chassant les flatulences souvent associées à la constipation.

Buvez beaucoup d’eau

Boire trop peu a toute les chances de ralentir le transit.  Si vous ne buvez que pendant les repas ou si vous vous contentez du thé du matin et d’un verre d’eau dans la journée, votre intestin ne peut pas fonctionner de façon optimale. L’absorption de liquides en quantité suffisante favorise le ramollissement des selles et contribue à leur meilleure évacuation. La bonne dose : au minimum 1,5 litres d’eau par jour ! Lisez notre dossier complet pour savoir quand et comment boire de l’eau !

Une alimentation riche en fibres

 Augmentez votre consommation de fibres en l’accompagnant d’ eau. Sachez en effet que les fibres alimentaires ne sont pas digérées et absorbent l’eau, ce qui provoque une augmentation du volume du bol alimentaire. Celui-ci plus souple, transite alors plus facilement à travers les intestins. Mais attention à ne pas vous bourrer de fibres non accompagnées de liquide, au risque de trop irriter vos intestins.

Les aliments riches en fibres sont les céréales complètes, des fruits tels que le kiwi, les figues, les pruneaux, les prunes, le raisin, les pommes, les tomates, la rhubarbe, les épinards, les salades vertes… retrouvez plus de détails dans notre article complet sur les fibres alimentaires.

Ne négligez pas non plus les pâtes à base de blé complet, les yaourts naturels ou aux fruits contenant des fibres.

Prenez votre temps pour aller aux toilettes

Le stress et le manque de temps passé aux toilettes sont propices à la constipation. L’évacuation normale des selles fait appel à différents muscles qui doivent être détendus pour mieux fonctionner. Prenez un livre ou un magazine et installez-vous confortablement sur le siège des WC pour mieux vous relaxer. Rendez-vous chaque jour à la même heure aux toilettes, vous éduquerez ainsi votre intestin et vos muscles à faire régulièrement leur travail.

Une fois de plus, sachez prendre votre temps et ne vous angoissez pas si “ça ne vient pas”. Les bonnes habitudes sont parfois longues à prendre ! Pour de multiples raisons, certaines personnes se retiennent, refusant de répondre aux exigences de leur organisme. Il ne faut pas vouloir différer le moment d’aller à la selle sous peine de ne pas y aller du tout.